Libanais, classique, exil, discret, blanc, opulence, minimaliste, autant d’étiquettes qui continuent à lui coller à la peau. Mais qui est vraiment Joseph Karam ? Quarante années passées à se réinventer sèment le trouble. Joseph Karam a de multiples facettes selon que vous le croisez sous la lumière chaude de la Côte d’Azur, dans un temple de classicisme moscovite ou dans l’atmosphère éthérée de sa maison parisienne. Le plus simple pour le découvrir reste encore de retracer son parcours. Né au Liban, Joseph Karam y achève ses études d’architecture intérieure avant de s’installer en France.

Dès le diplôme, la création est au centre de ses objectifs. Meubles intelligents, dissimulation des parties techniques, domotique, il transpose depuis toujours dans ses créations un futurisme optimiste au service de l’utilisateur.

Aujourd’hui entouré d’une cinquantaine d’architectes DPLG, architectes d’intérieur, décorateurs et designers, lui et son équipe sont à l’écoute d’une clientèle internationale, à la recherche d’univers éclectiques. Appuyé par ses propres bureaux d’étude, l’agence gère l’intégralité des projets, du gros œuvre à la fourniture des petites cuillères, et livre des réalisations uniques à l’image de ses clients, où luxe, confort et esthétisme se côtoient.

Le style Joseph Karam, l’élégance à la française matinée de chaleur orientale, et l’authenticité de projets qui transcendent les modes.

Anticonformiste, Joseph Karam au fil des années a su diversifier ses inspirations, développer son style tout en affirmant sa place dans le milieu des architectes d’intérieur.

Il fonde cinq entités à : Paris, Nice, Beyrouth, Monaco et Moscou.